Urgences Pédiatriques

Urgences Pédiatriques

Urgences Adultes Light

Chef de service : Dr Bogdan COJOCARU

Vous pouvez accéder aux urgences pédiatriques par l’entrée principale lettre H

Les services d’accueil des urgences ne sont pas des services de consultation de spécialistes sans rendez-vous.
Toute prise en charge aux urgences fera l’objet d’une facturation. Cliquez ici pour en savoir plus.

  • L’accueil aux urgences Aux urgences pédiatriques de l’hôpital Louis-Mourier, Après son inscription administrative (munissez-vous d’une pièce d’identité, de votre carte vitale et d’un justificatif de domicile), votre enfant sera examiné par une infirmière d’accueil et d’orientation (IAO) dans un box de triage.
    • Elle vous posera des questions sur l’état de votre enfant, ses antécédents.
    • Elle prendra les constantes vitales de votre enfant : pesée et prise de la température, et si nécessaire mesure de la fréquence cardiaque et de la saturation pulsée en oxygène, mesure de la fréquence respiratoire et échelle d’évaluation de la douleur (EVA), dosage capillaire de la glycémie ou du taux d’hémoglobine.

    C’est elle qui déterminera les caractères de priorité de sa prise en charge : urgence vitale, prioritaire, semi-prioritaire ou non prioritaire.

    L’attente : pourquoi ?

    Si votre enfant présente une affection de caractère grave, il sera vu au plus vite par un médecin.
    Pour les cas moins graves, plusieurs raisons peuvent amener un temps d’attente entre l’examen de l’infirmière d’accueil et l’examen par le médecin vers lequel l’enfant a été orienté par celle-ci :

    • Soit tous les médecins du service sont déjà occupés du fait de l’arrivée d’un grand nombre de patients en même temps
    • Soit des enfants plus gravement atteints doivent être vus avant votre enfant.
    • Le service d’accueil des urgences pédiatriques (SAU) a également pour mission de former les étudiants hospitaliers. Il est donc possible que votre enfant soit d’abord vu par un étudiant, puis ensuite par un interne ou par un médecin senior qui concluront le dossier de votre enfant.

    Le passage aux urgences ne se fait pas selon l’ordre d’arrivée mais selon le degré de gravité des affections.

    La sortie des urgences

    À l’issue d’un interrogatoire détaillé, d’un examen clinique soigneux de votre enfant, et des résultats des examens complémentaires éventuels, le médecin ou l’interne peuvent décider :

    • D’un retour à domicile de votre enfant (90 % des cas) avec une prescription des médicaments jugés nécessaires, parfois suivie d’une convocation aux urgences 24 ou 48 heures plus tard afin de s’assurer de l’amélioration ou de la guérison de la maladie.
    • D’une hospitalisation de courte durée (UHCD < 24 h). Votre enfant sera revu par un médecin généralement le lendemain matin, et il retournera à domicile dans la plupart des cas. Dans 40 % des cas, il sera hospitalisé dans le service de pédiatrie de l’hôpital.
    • D’une hospitalisation conventionnelle (> 24 h) d’emblée ou après passage à l’UHCD,
    • D’un transfert dans un autre hôpital (< 1 %), soit du fait d’un manque de la spécialité soit du fait d’un manque de place notamment pendant les épidémies hivernales.

    Une consultation injustifiée dans un service d’urgences peut entraîner un retard de prise en charge des enfants qui nécessitent des soins réellement urgents.

  • Urgent, Pas urgent ?

    Aidez-nous à rester efficaces ! Consulter d’abord votre médecin traitant ou votre pédiatre.

    En l’absence de votre médecin, votre enfant peut être examiné par un médecin exerçant dans une maison médicale de garde, ou un réseau de médecins généralistes comme SOS médecins ou les Urgences Médicales de Paris.

    Vous ne devez consulter aux urgences pédiatriques que si l’état de votre enfant vous paraît inquiétant (une fièvre bien tolérée n’est par exemple pas un symptôme inquiétant).

    Voici quelques signes qui doivent vous alerter. Si votre enfant :

    • a de la fièvre et a moins de 3 mois
    • a de la fièvre et est mal coloré, marbré, avec des extrémités froides
    • a de la fièvre et présente des tâches violettes sur la peau qui ne s’effacent pas lorsque vous appuyez dessus avec votre doigt
    • refuse de sourire et de jouer, a le regard dans le vide, est somnolent, « tout mou », prostré
    • est irritable, inconsolable dans vos bras, et vous ne trouvez pas la cause de ses pleurs
    • respire plus vite que d’habitude, sa respiration est sifflante, il gémit à chaque respiration, a les lèvres bleues, l’espace entre ses côtes se creuse
    • présente des secousses involontaires, a les yeux révulsés et/ou a perdu connaissance
    • vomit de façon répétée, a une diarrhée profuse, sa bouche et ses lèvres sont sèches et craquelées, il a les yeux cernés et creux
    • vomit vert (bile), rouge (sang) ou noir (sang digéré)
    • présente une brulure étendue ou du visage, des doigts ou des orteils
    • est tombé sur la tête et a perdu connaissance, est ralenti et endormi, désorienté, a des propos incohérents, a vomi à plusieurs reprises après le choc
    • présente une douleur aux testicules
    • refuse de marcher et pleure